Actions sur le document

Jean-Luc MOERMAN

Un lieu, une œuvre : l’Académie Victor De Becker et le Pôle emploi, rue Gustave Docq, 32/Rue Albert, 1

Jean-Luc MOERMAN est un artiste bruxellois dont le style est reconnaissable. Son trait s’apparente aux motifs du tatouage et il y a quelques choses de primitif dans ces dessins souples qui s’entrecroisent. Mais avant d’être un créateur, l’artiste est sans doute un capteur, un transformateur qui désire insuffler aux lieux une nouvelle vitalité.

Ce qu’il propose dans ce projet d’art urbain, c’est de l’organique qui puisse agripper la minéralité des briques. Un entrelacs de courbes pour adoucir la géométrie de nos murs. De tous nos murs. Il s’agit de sortir de nos enfermements, de nos formatages. Et l’abstraction, dans son travail, élargit le champ de ses possibles : se jouant des repères, il laisse vagabonder notre imaginaire. C’est une liberté : le sens de l’œuvre n’est pas imposé, nous sommes invités à la « charger » nous-mêmes.